Alors après avoir commencé à tricoter pourquoi ne pas se lancer dans la couture? On commence par surfer sur les blogs (facile!), on apprend que LA couture se fait en japonais (what!?) et on se dit qu'on ne ferra pas de couture. (bouh!)

Ensuite, on voit que certains de ces fameux livres de couture sont traduits en français (merveilleux) et on en commande 2-3 (facile!) Waouh comme ils sont beaux et comme ils font envie....

DSCN1881

Bon alors il faut se lancer maintenant. Alors on commence par quelques chose de simple et petit (facile, on va faire quelque chose pour la puce) Et tiens on va aller à un mariage fin mai alors elle portera cette robe. (toujours bien se mettre une petite pression temporelle pour se motiver mettre une dose de stress)

Choix du modèle, choix et achat du tissu et c'est parti! Les explications sont très claires. En général je ne suis pas contre les VO mais là, je bénis les traductions. Tout se passe bien jusqu'au moment où je veux mettre la robe à ma fille, qui d'une part n'en veut pas mais surtout que sa tête ne passe pas dans le col! Elle a pourtant pas une tête surdimensionnée... Il va donc falloir faire des modifications et ajouter des ouvertures et des boutons.

DSC_7965

DSC_7966

 

La robe est finie et Maélie refuse de la mettre. Bouh! dur récompense pour cette première couture. Arrive finalement le jour du mariage et hop elle accepte de mettre sa robe comme une grande. Voici donc la robe portée (pas joli le body blanc qui dépasse mais voilà il ne faisait pas très chaud) et Maélie en compagnie de son copain Arthur qui passe le temps à l'église.

web

web-1

Vous avez vous le bout de tissu qui dépasse sur la gauche? Héhé...pour mettre la pression bien comme il faut on se fixe un objectif de robe pour la fille et... pour la mère.

 Suite au prochain poste